Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

SAD & ANGRY

Chère Tara,

Je t’écris dans ma tête pendant que je roule.
Je regarde d’un petit coup d’œil furtif le paysage qui défile sur le côté, entrecoupé par les arbres qui bordent la route. 

Je te parle sans arrêt depuis mon casque. Depuis hier ça n’arrête pas. J’essaye de rester concentrée au cas où un roo saute devant mes roues. J’imagine que c’est pas pour rien que cette île s’appelle l’île du kangourou – Kangaroo Island. Mais pour l’instant je devine surtout leur présence en nombre au fumet odorant dégagé par les carcasses abandonnées. Divin. Il me faut aussi zigzaguer entre les lézards et les trous dans la chaussée, les bandes sableuses, les corrogations qui font valdinguer tout mon fatras. Mais je ne vais pas te raconter ce que c’est que de rouler à moto, ici, en Australie. Parce que s’il y a bien quelqu’un qui en sait quelque chose. C’est toi, Tara.

Tu as été la première à m’accueillir chez toi, les portes du garage et tes bras ouverts quand après mes deux premières journées de voyage à moto, j’étais désespérée par mon manque d’organisation. Mes bagages foutaient le camp par dessus la selle, je perdais mes affaires en route, me perdait moi sur les routes que le gps tentait vainement de me faire éviter. Mon tout premier jour de roadtrip fut un désastre et j’étais ravie de venir m’échouer chez toi, comme un navire estropié rentrant au port, te faire rire avec le récit de mes péripéties, début d’une longue suite! Tu m’as fait découvrir cette communauté de femmes motardes fanas d’aventures et de tout terrains, ce groupe dont je fais maintenant partie depuis plus d’un an, WARA, les Women Adventure Riders of Australia. Depuis notre rencontre, brève et intense comme toutes les rencontres sur la route, lorsque les personnes sont unis par une même passion, tu n’as cessé de me soutenir et de m’encourager. 

Quand je t’ai rencontré, j’ai tout de suite reconnu ce regard, ce sourire, ils sont ceux des gens bienveillants, un peu fous et surtout très amoureux de la vie. 

„I have been very sad and angry. But I can’t change this so I need to fight and enjoy what time I’ve got left.” 

Ce sont les mots que tu m’as écris, Tara, quand tu as appris que ton cancer avait repris le dessus et qu’il était incurable. Sad and angry. C’est aussi ce que je ressens en apprenant que tu es partie. En te relisant et copiant à mon tour ces quelques phrases, je ne peux réfréner la vague qui m’envahit. Rouleau de sentiments. Écume d’amour. Je suis touchée par ta beauté. Vaincue par ta résilience. Je garderais ces mots échangés avec toi comme une amulette magique.

Alors que je te parlais sur la moto, j’ai perdu le cap de ma destination et j’ai atterri dans un endroit plus beau et plus sauvage encore que celui que je visais. Je crois bien que tu as guidé mes roues. 

Je t’écris depuis ma tente en regardant les étoiles qui filent. 
Étoiles à l’éclat de toi. Clin d’œil depuis le ciel. 

Je n’oublierai ni ta force, ni ta fragilité. 
Je n’oublierai ni ta grande gentillesse, ni ta douce folie. 
Je ne t’oublierai pas, Tara. 

Fanette 

Photos prises par Tara Lee @happyasmoto via Instagram 

***

Mes pensées et sincères condoléances à la famille de Tara, à sa maman et son partenaire.

A la mémoire de Tara, donations possibles pour le département d’oncologie de Northeast Health: https://www.givenow.com.au/nhw

Publicité

2 commentaires sur « SAD & ANGRY »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :