Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

imPATIENCE

Je me demande souvent ce que je fais ici. Je sais ni ce que je peux, ni ce que je veux vraiment. Je marine entre deux eaux, les os rabibochés, la clavicule vissée sévère. Je suis retournée en enfance, je m’émerveille de chaque nouveau mouvement que je peux faire le matin au réveil.

Aujourd’hui, 14 mai 2019, j’ai réussi à me laver les cheveux des deux mains. Super, il n’y a plus qu’à trouver un job et un logement et on lèvera les deux bras en hourra. Aïe. Ben ouais, ça fait mal ça les deux bras levés. 

Putain, j’ai pas de patience. Deux mois que je me suis vautrée, la tronche dans les graviers, le bras dans l’attelle et une estime de soi dans les chaussettes. Je pensais avoir fait le plus dur. Mais maintenant que je retrouve ma mobilité, je prends conscience de tous les efforts qu’il va falloir faire. J’ai mijoté à feu doux près de la cheminée de Hansel et Gretel pendant un mois, barboté dans mon jus pendant des semaines et là je suis cuite. Cuite, les gars. Je suis dans une ville, sans un rond, à déposer des CV qui m’ont coûté l’autre bras à faire imprimer couleur. Je sais parler trois langues, faire un cappuccino et raser les fesses d’un mouton. Et pourtant j’ai l’impression de ne pas avoir de place, caméléon patchwork, il y a plus un mur de la ville auquel je sache m’appuyer. Je veux du vert des arbres, du jaune de l’herbe sèche, du rouge des pierres, du noir du ciel sans lumières. Je veux du rouge de ma moto, du vert de ma tente à nouveau. Je veux fuir la ville, partir d’ici. Parce que c’est ce que je sais faire le mieux. 

Je suis à 18000 km de chez moi, enfin chez moi, de chez ma famille et de mes amis quoi. Parce que de chez moi, j’en ai plus depuis que j’ai décidé de tout mettre dans des cartons et de prendre un aller simple pour l’autre bout du monde. Autant je regrette pas cette décision, autant il y a des fois, je me demande ce que je fous là. En ce moment plus que d’habitude. 

30.05.19 / Wellington / Nouvelle-Zélande

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :